Le chant des étincelles

Le chant des étincelles

Tout commence dans la petite patrie intérieure

Vocabulaire du vagabond : le voyage

le_voyageur_au_dessus_de_la_mer_des_nuages_500.jpgLa quenouille du voyageur s'épaissit des fils de lins tirés de la toile des paysages étrangers. Regarder, observer, c'est détricoter le monde pour l'offrir à soi-même puis aux autres, métamorphosé en une pièce de tissu unique et personnelle.

Aimer c'est offrir le monde à l'être choisi. L'amour ne se contente vraiment que de la grandeur et du voyage comme vecteur. Le voyage dans l'espace, le temps ou par excavation, c'est la vocation naturelle de l'homme qui n'a pas sur terre de demeure permanente. Nous sommes des pèlerins, des marchands des quenouilles qui vagabondons de repère en repère, à la recherche d'ascensions.

 

Accompagnement musical tiré du Jukebox : "All I want"

Série de l'été "Vocabulaire du vagabond" - A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article