Le chant des étincelles

Le chant des étincelles

Tout commence dans la petite patrie intérieure

Notre calendrier est vivant !

pt33312.jpgLa tradition veut qu'à l'approche de Noël les enfants ouvrent les fenêtres du calendrier de l'Avent pour y découvrir chaque jour un cadeau différent. Ainsi les jours précédents la grande fête de l'hiver des hommes prennent une saveur toute particulière. Ce ne sont plus seulement une suite de numéros que l'on voit défiler au gré des heures qui passent. Les jours deviennent des trésors à découvrir, la lumière de l'aube embrassant des présents différents. Les 24 premiers jours de décembre sont alors un peu comme des cailloux blancs disposés le long du chemin qui conduit à la crèche. Ciel ! La tradition nous enseigne que les jours ont une âme.


En ce 21 juillet 2011, j'ai compris que mon Saint patron tenait dans sa main céleste le sens de cette journée. Sa présence est inscrite en lettres de feu sur chaque calendrier de France. St Victor a planté son étendard un 21 juillet dans le coeur des hommes. Son drapeau annonce une femme toute simple, Ste Marie-Madeleine, la sentinelle du Dieu invisible, qui viendra déposer sa magie sur les lèvres des enfants qui s'écrieront demain matin : "22 juillet bonne fête Marie-Madeleine !"

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article