Le chant des étincelles

Le chant des étincelles

Tout commence dans la petite patrie intérieure

Love signs pour apprendre à aimer

Extrait de mes carnets de voyage tenus aux Philippines d'avril à juillet 2011.

image

Toujours sur l’île de Mindanao dans l’attente du séminaire de demain avec les apiculteurs que nous accompagnons dans leur développement.

Hier après-midi, petit tour en ville pour un massage Thaï d’une heure. Quelle joie pour le corps d’être envoûté dans la valse d’une partition pleine de bonnes intentions à son égard! Ptite pensée à mon papa chéri qui aurait certainement apprécié aussi (en bon connaisseur!).

Avec la responsable projet d’EDM aux Philippines, Agathe, nous avons ensuite filé dans la demeure d’une femme admirable avec laquelle nous (EDM Scolarship, pas EDM Entreprendre) coopérons sur un programme de scolarisation. Elle accueille dans sa maison plusieurs dizaines de sourds et muets. Nous avons passé 1h en compagnie de 5 d’entre eux. En 1 minute ils avaient enregistré mon prénom et m’avaient choisi un signe distinctif : un « V » tenu par la main, l’index placé dans ma fossette droite! Eddy me prend rapidement sous sa coupe en me proposant de plonger avec lui dans le livre des signes américain. Entre battements de bras, de mains et quelques notes d’encre sur un petit carnet, nous nous apprivoisons avec un naturel qui me plait.

J’aime ce rire qui ne peut pas se perdre dans la rumeur de la ville mais qui s’étouffe avec plein de charme dans la plénitude d’un visage ivre de joie.
Je souris devant ce nom bien choisi : « love signs »…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article