Le chant des étincelles

Le chant des étincelles

Tout commence dans la petite patrie intérieure

Le "petit" prix à payer ou de l'élégance de l'espérance

fleurs.jpgL'extrémité de mes doigts qui pianotent ces quelques mots en tremblent encore. Un p'tit bout de femme d'une trentaine d'années vient de me lancer un appel, par delà les frontières, par delà le temps. C'est le miracle de la toile, la révolution d'internet.

 

Le témoignage de Gianna Jessen remonte en effet à deux ans. Le 8 septembre 2008, celle qui a survécu miraculeusement à une procédure d'avortement par solution saline, s'exprime dans le Queen's Hall du parlement du Victoria  à Melbourne. Elle interpèle son auditoire avec douceur, humour et fermeté, une vibration d'émotion dans la voix. Ce jour, je ne suis plus devant mon écran d'ordinateur je suis dans la grande pièce de la reine d'Australie. J'écoute Gianna Jessen.

 

Son élocution posée donne à ses mots un poids tout spécial : " Il y a des choses que nous pouvons apprendre que des plus faibles" affirme-t-elle tranquillement. Comme tout le monde, Gianna affirme "tomber"; parfois avec élégance, parfois avec maladresse. Mais dans son cas, c'est physiquement...

 

Le credo de St Paul - "quand je suis faible c'est alors que je suis fort" - elle le reprend à son compte; "plus faible que la plupart d'entre [nous]", elle rappelle à notre génération "bisounours" que la souffrance peut être belle lorsqu'elle n'est pas recherchée :

" c'est le petit prix à payer, dit-elle, pour pouvoir éclairer le monde comme je fais et pour offrir de l'espoir dans un monde que nous ne comprenons pas.

 

" Hommes, vous êtes fait pour la grandeur. Vous êtes fait pour vous lever et être des hommes."

 

Je n'ai pas de mot. Cette jeune femme est un témoin, elle voit ce que nous ne voyons pas. Si, je sais quoi dire, j'ai sur ma langue quelques mots, quelques étincelles de vérité, celle que l'incandescence de son témoignage a déposé dans mon petit coeur d'homme qui cherche Dieu :

" Le seul but de mon existence est de faire sourire Dieu."

 

 

 

Son site internet : www.giannajessen.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article