Le chant des étincelles

Le chant des étincelles

Tout commence dans la petite patrie intérieure

Le devoir civique comme creuset fraternel

En 1964, la journaliste Denise Glaser reçoit Johnny Hallyday dans le cadre de son émission culturelle et populaire : Discorama. Le roi du Rock français exprime son désir d'être traité comme n'importe quel autre citoyen de son pays en faisant son service militaire. Il s'agit pour lui d'un devoir civique qui le relie à la fraternité française.

On ressent dans l'état d'esprit dont il fait montre une certaine forme de soumission juste et bien placée à une règle d'Etat à laquelle il faut s'astreindre pour gagner ses galons de citoyen français. Je trouve cela très beau.

Aujourd'hui, on a, de toute évidence, abandonné l'idée d'établir toutes formes de contraintes et d'étapes dans le cheminement d'un jeune homme français en marche vers sa vie d'adulte. La génération d'actifs de demain est désormais laissée à ses envies et ses désirs qui manquent trop souvent de vision. C'est la victoire momentanée de la liberté sans repères face à la liberté dans l'obéissance.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article