Le chant des étincelles

Le chant des étincelles

Tout commence dans la petite patrie intérieure

Assume tes devoirs d'Etat

Assume tes devoirs d'Etat !

 

securite publiqueC'est la petite musique pleine de sagesse que répète le père de famille responsable à son fils qui se disperse dans ses priorités. Mais c'est aussi l'expression de la voix silencieuse et majoritaire d'un peuple qui se tourne vers son exécutif pour lui demander de remplir son rôle de responsable de la souveraineté intérieure du pays.

C'est ce que révèlent tous les indicateurs tirés des derniers sondages d'opinion. Selon l'Ifop 79% des français se prononcent pour le démantèlement des camps illégaux de roms, et 80% de la population demande l'instauration d'une peine incompressible de 30 ans de prison pour les assassins de policiers et de gendarmes.


Les entrailles de la France crient leur ras-le-bol d'une situation sécuritaire aux allures de chaos dans certains territoires de la République, et elles sont déchirées par les accusations outrancières de donneurs de leçons qui ont le culot de remettre en cause la volonté de fermeté d'un Etat français si généreux avec les plus nécessiteux depuis des décennies. Ça suffit !


Remettons les têtes à l'endroit : expulser les étrangers illégaux de notre territoire, punir gravement les auteurs de crimes ou déchoir de la nationalité française un immigré fraîchement naturalisé et qui ne respecte pas le pacte de confiance passé avec la République relèvent tout simplement de « l'ordre juste ».


Les f rançais n'ont de cesse d'entendre les sirènes d'une opposition politique sans proposition qui met en garde contre les visées électoralistes du camp du gouvernement. Franchement, le décryptage des intentions profondes des uns et des autres, on s'en fiche pas mal... Pour peu que l'on ressente dans notre quotidien les fruits d'une politique ferme et juste qui protège les plus faibles et fasse que la peur change de camp.


Je m'insurgerais davantage contre le traitement de l'information par des journalistes sans pudeur qui livrent froidement des images fortes qui violent intusivement l'intimité de téléspectateurs sans défense.
Messieurs les journalistes, vous aussi, assumez vos devoirs d'Etat : soyez des miroirs de vérités, et non pas des colporteurs vicieux d'une réalité déformée.

    Victor Vieilfault
    Rédacteur en chef du chant des étincelles

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article